6 bonnes raisons d’utiliser une DMP Customer Centric

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Une DMP Customer Centric vous permet de développer les ventes de votre entreprise, améliorer vos taux de conversion, ou bien encore d’identifier et relancer vos clients inactifs. Cependant, le niveau de prise en compte des caractéristiques individuelles de chaque client, et le niveau d’intelligence de chaque solution proposée sur le marché, est à géométrie variable.

Abordons-donc ensemble 6 possibilités d’usage d’une DMP Customer Centric qui intègre nativement de l’activation marketing, issues du retour d’expérience des équipes NP6.

1. Augmentez les ventes de votre entreprise grâce au cross-selling

Le cross-selling consiste à proposer un produit complémentaire à celui qui intéresse l’internaute. Pour déclencher cette vente additionnelle, il faut proposer le bon produit, au bon moment, et à la bonne personne. La DMP permet au marketer de définir des listes d’achats complémentaires, basées sur les données des achats antérieurs, et des scénarios définis. Dans le cas de la conquête (nouveau client), et en l’absence d’antériorités, on pourra utiliser un algorithme look alike, qui permet d’identifier des individus similaires aux profils connus de la marque. Dans la même optique, on pourra pratiquer l’up-selling, pour inciter l’acheteur à monter en gamme à un moment défini, et ainsi augmenter son CA.

 2. Optimisez vos taux de conversion via des scénarios d’activation

Une vente réussie, c’est avant tout un message placé au bon moment, sur le bon canal. Pour y parvenir, la DMP est un outil essentiel, qui permet de programmer à l’avance un scénario en fonction du profil et du parcours du consommateur (en particulier en cas de processus d’achat long). Dans le cas d’un client intéressé qui abandonne son panier, la DMP permettra de rétablir le contact et transformera davantage, grâce à un process basé sur l’A/B testing, qui mesure notamment les signaux de saturation du prospect. Enfin, dans le cas de la consultation on-site, la DMP offre la possibilité d’identifier des comportements-types, et de relancer les prospects qui consultent X fois la même page, avec une offre spécifique, tout en tenant compte de l’historique de leurs actions.

3. Approfondissez votre connaissance client pour engager une relation plus performante

La démarche de connaissance client passe par l’agrégation de différentes sources d’informations : site web, données offline type tickets de caisse, emailing, sites tiers… Au sein de la DMP, l’ensemble de ces données sont corrélées à l’historique d’achat et aux particularités de chaque individu, intégrées au CRM. Les algorithmes permettent donc de créer des segments de ciblage très fins (profils socio-démo similaires, classement par niveau de risque d’attrition ou sensibilité publicitaire…) ajustés en temps réel, qui donnent la possibilité de décliner les messages de fidélisation pour chaque type de cible, et les rendre ainsi plus impactants. La diffusion est optimisée en continu, puisque des scores de réactivité (et donc de délivrabilité) du message sont calculés pour chaque prise de contact.

4. Optimisez l’expérience client en adressant les bons contenus aux bonnes personnes

La première règle du marketer consciencieux est de ne pas toucher des cibles non-concernées par le message. Aussi, il est important d’exclure les segments d’audience non pertinents, car non concernés par l’offre. Pour ce faire, on rassemble les données connues et on les compare aux personas et scénarios définis pour l’offre à valoriser : on isole ainsi les individus non-concernés, qui ne seront pas visés par le message, afin d’éviter de les importuner, et pouvoir les activer si nécessaire à un moment plus opportun, et avec un contenu sur-mesure. Cette personnalisation peut notamment passer par une navigation scénarisée (affichage dynamique de contenus, liés aux centres d’intérêts identifiés par la DMP). Enfin, la démarche de personnalisation devra être monitorée, pour être cohérente en multicanal.

5. Réengagez vos clients ou prospects inactifs via les sources tierces et les clusters

Pour retrouver ses clients ou prospects (dont les traces s’effacent en raison de leur inactivité et de l’obsolescence des cookies on-site), le marketer peut recouper ses données avec celles d’un réseau de sites externes partenaires (2nd party), notamment via le cookie-matching. Également, pour inciter à la reprise de contact, on définit une multitude de scénarios propres à chaque segment d’inactifs, puis l’on déploie via l’affichage, le search, ou les flux sociaux, un message de sensibilisation personnalisé. Lorsque le client revient sur le site, on met alors en place une approche de réengagement, qui évolue en fonction du comportement de l’utilisateur, de manière non-agressive et graduelle, pour éviter l’effet “repoussoir”.

6. Ne perdez plus vos clients : dosez la stimulation publicitaire et mesurez leur satisfaction

L’analyse des réactions du client aux signaux envoyés par la marque est indispensable pour garantir une relation pérenne : s’il est trop pressurisé, il s’en ira. Cette évidence est pourtant très souvent ignorée par les marques, qui vont stimuler leurs clients à l’excès, jusqu’au point de rupture. La collecte exhaustive de données et l’observation permanente, permises par la DMP, ont pour effet de renseigner plus finement l’annonceur, qui saura alors suspendre ses messages avant d’être considéré comme trop intrusif. Les signes de mécontentement ou de perte d’intérêt sont par ailleurs identifiés de façon proactive par un algorithme (prédiction du churn), et des mécanismes de rétention sont déclenchés automatiquement, avant que le client ne parte à la concurrence ou ne contacte le service client pour résilier sa souscription.

Les évolutions à venir de la DMP Customer Centric

Le champ des possibles pour une DMP Customer Centric est vaste : mais les applications à venir les plus concrètes seront sans aucun doute un déploiement massif de marketing automation alimenté en temps réel par la DMP, et l’extension de l’usage de la data détenue pour alimenter de nouveaux outils CRM, tels que les assistants personnels (chatbots ou assistants vocaux notamment), qui tendront à se généraliser d’ici à 2020.[/vc_column_text][vc_empty_space height= »30px »][/vc_column][/vc_row][vc_row content_placement= »middle » css= ».vc_custom_1494519878837{padding-top: 10px !important;padding-right: 30px !important;padding-bottom: 20px !important;padding-left: 30px !important;background-color: #00bea1 !important;} »][vc_column][vc_column_text]

Vous projetez de déployer une DMP ou souhaitez
améliorer vos process de relation et d’acquisition client ?

Participez à notre prochain Workshop qui vous permettra d’appréhender de manière pragmatique
la mise en place d’un projet Data Management Platform.

[/vc_column_text][vc_column_text]

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

" Un moment de lecture à partager "
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
GARDONS LE CONTACT

Inscrivez-vous à notre newsletter

* Champ obligatoire
LAISSEZ-VOUS TENTER...

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Email

3 bonnes pratiques pour réaliser un email responsive

40% des français préfèrent consulter leurs emails sur un support mobile (étude SNCD 2018).C’est une tendance qui ne cesse de progresser, et qui est depuis …

+ lire la suite
Comment créer un brief email marketing parfait Email

Comment créer un brief email marketing parfait ?

Un brief efficace vous permet de réunir les bons interlocuteurs autour de la table en amont de votre projet emailing. Il doit contenir l’intégralité des …

+ lire la suite
3 conseils pour faire de votre newsletter un véritable succès Email

3 conseils pour faire de votre newsletter un véritable succès

Véritable point d’entrée stratégique pour un site, la newsletter est depuis de nombreuses années le média idéal pour communiquer sur sa marque et fidéliser ses …

+ lire la suite